Logos LIMSI & FAST

Séminaire de Mécanique d'Orsay

Le Jeudi 26 mars 2020 à 14h00 - Salle des séminaires FAST-LPTMS (Bât. 530, salle C.120, 1ER)

La Physique du Rugby

Caroline Cohen
LadHyX, École Polytechnique

Juste après le tournoi des six nations qui, j'espère, aura vu couronner l'équipe de France, je vous parlerai de deux problèmes fluides et solides que vous pouvez observer sur les terrains de rugby : les commotions cérébrales et la production de force en mêlée. Les commotions cérébrales (ou traumatismes crâniens légers) sont de plus en plus fréquentes dans le sport d'aujourd'hui lors des impacts de plus en plus violents subis par les joueurs. L'origine physique des dommages neurologiques et cognitifs est encore assez floue et les moyens de détection restent inefficaces. Il existe des critères empiriques de gravité comme la courbe de Wayne ou encore le HIC (Head Injury Criterion). Nous avons exploré la possibilité d'apparition de bulles de cavitation dans la tête lors d'un choc et utilisé les mécanismes sous-jacents pour comprendre et prédire les seuils de gravité d'un impact. La mêlée est une des rares illustrations de production de force collective en sport. Un fait surprenant est que la force produite par un pack de huit joueurs est inférieure à la somme des huit forces individuelles. Nous essayons de comprendre comment les joueurs produisent leur force dans la mêlée, quelles sont les règles de calcul de ces forces et comment les maximiser.

Accès Salle des séminaires FAST-LPTMS (Bât. 530, salle C.120, 1ER)